Retraite, salaire, PEL… ce qui change au 1er janvier 2024

Paquet de cigarette

Plusieurs hausses et modifications sont prévues pour janvier 2024, on fait le point.

Hausse du Smic

Le salaire minimum aura une augmentation de 1,13 % et passera de 11,52 € brut de l’heure à 11,68 € brut de l’heure. Le Smic net mensuel passera donc à 1398 € net mensuel.

Plus de 5 % pour la pension de retraite

La revalorisation prévue est de 5,3 % au 1er janvier 2024. Un calcul qui tient compte de l’inflation sur deux ans. Une pension nette à 1470 € passera à 1548 € net. Il faudra cependant attendre le 9 février pour profiter de cette hausse conséquente.

De nouveaux taux pour les PEL

Si vous ouvrez un plan épargne logement (PEL) en 2024, vous aurez un taux garanti de 2,25 % pendant 15 ans. Après avoir réduit ce taux de la flat tax de 30 %, le taux net est de 1,575 %, c’est mieux que en 2023 où le PEL rapporte 2 % brut, soit 1,4 % après fiscalité.

Découvrez aussi :  Quels sont les papiers administratifs que l’on doit garder à vie ?

L’Aspa va augmenter

L’allocation de solidarité aux personnes âgées va connaître la même revalorisation que les pensions de retraite (+5,3%) passant de 961,80 € brut par mois à 1011,06 € brute pour une personne seule.

Hausse du prix du timbre vert

À partir du 1er janvier 2024, il coûtera 1,24 € au lieu d’1,16 € pour un envoi standard sous trois jours en France, soit une hausse de 11 %.

Fin du taux d’usure mensuel pour les crédits immo

La Banque de France a annoncé le retour du calcul trimestriel du taux d’usure dès le début 2024. « Désormais, les taux d’intérêt tendent vers leur stabilisation : c’est vrai des taux de la BCE (en pause depuis septembre) comme de ceux du livret A, maintenus à 3% », a indiqué la Banque de France.

Le paquet de cigarettes à plus de 12 €

Les taxes qui représentent 80 % du prix du paquet, vont augmenter de 4,5 % et conduire à une hausse moyenne de 43 centimes par parquet. Les paquets encore à 11,50 € prennent un euro pour passer à 12,50 €.

Découvrez aussi :  Combien touchent en moyenne les retraités français ?

La voiture électrique à 100 € par mois

Ce dispositif concerne les ménages dont le revenu fiscal de référence par part est inférieur à 15 400 €. Il concerne les ménages qui roulent plus de 8 000 km par an et qui habitent à plus de 15 km de leur lieu de travail seront privilégiés pour obtenir les 20 000 à 25 000 véhicules proposés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *