Auto : combien d’argent perdez-vous dans les embouteillages ?

ZFE voitures @Pexels

Les embouteillages coûtent du temps et de l’agent aux automobilistes. Comment évaluer cela ?

Un fléau

Alors qu’une auto reste stationnée 95 % de son temps, et dans les grandes villes, elle roule au ralenti. C’est une constatation faîte par le navigateur GPS Tom Tom dans son « trafic index ». Cela ressort des données de circulation de 387 villes a travers 155 pays. Ce fléau fait perdre beaucoup de temps aux automobilistes.

En France, dix villes connaissent un allongement du temps de transport : Paris est la ville la plus embouteillée, en heure de pointe on y perd en moyenne 120 heures dans les bouchons en 2023, contre 111 heures à Bordeaux et 89 heures à Lyon. A l’opposé, St-Etienne ne vous retiendra que 36 heures tout comme Reims et Le Mans (40 h).

Et qui dit bouchons, dit embouteillages. Dans le cas d’un trajet domicile travail de 10 kilomètres« À Paris, le trafic fait augmenter de 45 % le budget carburant d’un conducteur d’une voiture à essence », chiffre Tom Tom. Ce qui représente un surcoût de 288 euros. Même à St-Etienne, le surcoût se limite à 9 %, ce qui représente tout de même 52 €.

Surcoût

L’étude souligne aussi l’explosion du prix des carburants à la pompe avec des coûts de 15 % à 30 % supplémentaires entre 2021 et 2023. A Lyon, le coût moyen pour parcourir 10 000 kilomètres en voiture essence a gonflé de 22 % en deux ans pour atteindre 1419 euros.

Les embouteillages alourdissent de 45 % l’impact carbone des conducteurs d’une voiture à essence en 2023. Et les municipalités qui veulent ralentir les flux de circulation n’améliorent pas ce bilan : si les temps de parcours augmentent, le CO2 augmente.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *