Agirc-Arrco : voici ce que les retraités doivent faire régulièrement pour conserver leurs droits

Devanture agirc-arrco @Adobe

Cette initiative doit être absolument prise pour éviter les erreurs de calcul sur votre pension.

Des points selon cotisation

Pour les salariés du secteur privé, la retraite complémentaire Agirc-Arrco est essentielle. Elle représente en moyenne 30 % de la pension totale des retraités. Il faut avoir cotisé suffisamment de points pour en bénéficier. Comment s’assurer que l’organisme a pris en charge tous les points ?

Le mode de calcul consiste à convertir les cotisations en points retraite, selon un taux de conversion qui varie chaque année. Mais il arrive souvent que cette retraite complémentaire fasse l’objet d’erreurs. Et peu de bénéficiaires s’en rendent compte.

Le moyen le plus sûr de se prémunir de ces erreurs est d’aller sur le site de l’Agirc-Arrco, pour voir si votre carrière a bien été retranscrite. Une campagne a eu lieu en ce sens en 2023 : « Vérifier sa carrière est un réflexe à prendre, comme on vérifie le montant de ses impôts » ; « Et ce, d’autant plus si une personne a changé plusieurs fois d’entreprises, ou bien de statuts en passant par exemple de salarié à indépendant ou encore si elle a été expatriée », a expliqué Julien Cérioli, expert de la gestion de carrière à l’Agirc-Arrco.

Découvrez aussi :  Retraites 2024 : de nouveaux services pour faciliter vos démarches

Quelles erreurs ?

Car les sources d’erreur sont nombreuses :

Avec un changement d’employeur, de statut, de régime de retraite ou de situation personnelle non signalée ou non pris en compte ;
– Il faut aussi surveiller les périodes de chômage, de maladie, de maternité, de formation ou de service militaire, non déclarées ou non validées ;
– Enfin, les erreurs de saisie, de transmission ou de traitement des données par les organismes de retraite.

Tout doit être mentionné dans votre relevé de carrière et plus tôt on vérifie, plus tôt les éventuelles erreurs sont faciles à visualiser.

12 thoughts on “Agirc-Arrco : voici ce que les retraités doivent faire régulièrement pour conserver leurs droits

  1. cela fait 15 ans que je travaille en plus de ma retraite, des retenues dans ce sens sont retenues sur mon salaire.
    Que dois-je faire pour une révision afin de m’arrêter de travailler à 76 ans au mois d’avril 2024 afin de pouvoir honorer ma location qui s’élève a plus de 800 €/mois.
    Merci de votre réponse

    1. Si j’ai bien compris, vous êtes en retraite et avez repris une activité depuis lors. Dans ce cas vous continuez à cotiser poyr l’Agirc-Arrco mais ces prélèvements ne vous donnent pas droits à une acquisition de points de retraite : vous cotisez donc pour les autres, c’est ainsi dans un système d’assurance.

    2. quand vous avez repris une activité en cumulant vôtre retraite, vous deviez savoir que ça ne vous donnez aucun droit supplémentaire pour la retraite, malgré les cotisations, c’est la règle pour tous ,

  2. La responsabilité incombe à Agirc-Arrco qui a tous les moyens pour vérifier si le retraité du régime général a eu tous ses points ou non. Seul le service de controle est capable de signaler s’il y a des erreurs ou non. La loi française n’exclut aucun retraité d’origine etrangère.

      1. C’est le régime……méditerranéen qui favorise le grand âge des retraités plus que centenaires sur la côte sud de la méditerranée (entre autres). Les preuves de vie sont inopérantes, l’administration locale n’est pas disons “compétente”.

      2. Je ne sais pas d’où vient ce fantasme des retraités doyens de l’humanité qui seraient forcément domiciliés au Maghreb : vous tenez vous-même ces statistiques ? Quelles sont vos sources exactement ?

    1. faux! afin de pouvoir valider des périodes cotisées au régime général, l’ agirc arrco a besoin de connaitre le nom, l’ adresse et l’ activité de l’employeur, et seul celui qui a travaillé peut apporter et justifier ces renseignements

  3. l agirc l arrco ont toutes les données de notre carrière en main mais souvent ils accusent les retraités alors que ce sont eux qui font des erreurs je parle en conséquence étant en procés avec eux depuis 2019 ma retraite a été cristallisée en 2011 et en 2019 ils m ‘accusent de ne pas avoir fait ………QUOI je me pose tjrs la question…………. Ils sont de MAUVAISES FOIS c est honteux ils m ont rendu malade le procés va se terminer le 8 FEV et je peux vous dire que toutes ces années m ont perturbé et je ne suis pas la seule quand on pense qu ils versent des retraites à des gens qui auraient 12O ans chercher l ‘erreur mais là ils n envoient pas des lettres de menaces comme ils le font avec des veuves résidents en FRANCE ……….VOILA VOILA

    1. Je ne sais pas d’où vient ce fantasme des retraités doyens de l’humanité qui seraient forcément domiciliés au Maghreb : vous tenez vous-même ces statistiques ? Quelles sont vos sources exactement ?

  4. bonjour .je suis en retraite depuis 15 annèes et je pense que ma retraite à ete mal qualculèe .que puije faire

  5. Arrêtons d’accuser tous les maghrébins d’être tous potentiellement fraudeurs. certes il y en a mais ce n’est pas forcement une généralité, comme il doit y en avoir de bon français.
    Ces personnes que vous accusez de tous nos maux, je les ai vu dure à la tache dans nos forges, nos fonderies, aciéries, laminoirs, mines, le btp, collecter vos poubelles. Alors, de grâce un peu de respect pour ceux qui sont honnêtes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *