Bientôt à la retraite ? N’oubliez pas de solder ce compte pour éviter de perdre jusqu’à 5.000 €

Le CPF est souvent oublié par les néo-retraités. @Adobe

On oublie souvent qu’au cours de sa carrière, on a cumulé de l’argent sur ce compte. Explications.

On n’y pense pas souvent au moment de prendre sa retraite, mais un oubli pourrait vous coûter cher à l’heure des fastidieuses démarches administratives et autres papiers à compléter.

Des démarches à anticiper

Car remplir son dossier de départ en retraite est un long parcours qu’il vaut mieux anticiper bien en amont. Ainsi que la baisse de revenus financiers qui est en moyenne d’un tiers pour l’ensemble des néo-retraités en France.

Même si cela peut varier en fonction des carrières, c’est pour tous une nouvelle étape dans la vie.

Mais focalisés sur leurs papiers et ce nouveau budget à gérer, nombre de retraités oublient de se pencher sur un compte qu’ils ont alimenté toute leur vie : le CPF (Compte personnel de formation).

Une belle somme dormante en général

Il n’est plus alimenté une fois le monde du travail quitté, mais cela peut être intéressant de se pencher dessus, car il peut receler une belle somme.

Découvrez aussi :  Retraite, salaire, PEL... ce qui change au 1er janvier 2024

De l’argent y a été versé tous les ans, non pas par le salarié, mais par l’employeur qui octroie chaque année 500 € à ses emplotés, selon des informations de L’Internaute.

Un joli magot ?

Un joli magot amassé tout au long de votre carrière qui peut aisément dépasser le 5.000 €, et les 700.000 nouveaux retraités que compte chaque année la France ne pensent pas à le réclamer.

Car cet argent ne peut être ni retiré, ni placé.

La Caisse des Dépôts, organisme chargé de gérer le CPF est claire là-dessus : « Vous n’avez plus la possibilité de mobiliser vos droits, car vous n’avez plus de projet professionnel et vous n’avez plus besoin de vous adapter au marché du travail ».

Il faut donc rapidement se former avant de partir à la retraite, sous peine de tout perdre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *