Attention à ces radars qui vont se multiplier en France

ZFE voitures @Pexels

Ce sont des radars de covoiturage dont les premiers sont installés à Lyon.

Lyon en expérimentation

Leur installation est prévue pour janvier 2024 en France. Et c’est Lyon qui aura la primauté de voir leur installation. Ils seront situés sur les boulevards urbains M6-M7, ces radars ont pour but de détecter le nombre d’occupants dans la voiture. Et cela, dans la voie dédiée au covoiturage. Malgré une signalisation claire mis en place en 2020, le taux de fraude atteint 50 %.

La ville de Lyon s’engage dans cette voie pour faire respecter la loi et promouvoir une mobilité plus responsable.

Ce sont des radars thermiques placé un par sens de circulation seront gérés par la police municipale. Un agent dédié traitera les images captées, une demi-journée par semaine, pour identifier les infractions. L’installation et la maintenance des radars seront à la charge du fournisseur dans le cadre d’un contrat avec l’État.

Découvrez aussi :  La moitié des retraités oublient de réclamer cette aide qui peut aller jusqu’à 1492 €

Une expérimentation amenée à s’élargir

Leur objectif est bien entendu de réduire la fraude et d’encourager l’utilisation des voies de covoiturage. Les premières amendes seront envoyées dès janvier 2024. L’expérimentation est prévue jusqu’au 31 décembre 2025, elle inclura les évaluations régulières pour mesurer l’impact sur le taux de fraude et l’utilisation de voies de covoiturage. Des bilans intermédiaires seront fait tous les 3, 6 mois et 12 mois.

Avec cette mesure, le taux de fraude sur les voies de covoiturage devrait drastiquement baisser à Lyon. Si la mesure s’avère efficace, nul doute que d’autres villes de France vont suivre l’exemple. Et cela va peut être permettre de développer le covoiturage dans le pays !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *