Carte bancaire : tout ce qui va bientôt changer

Carte bancaire @Adobe

La carte bancaire est devenue le moyen de paiement de prédilection des Français et à travers le monde. Selon la Banque de France, 90% des adultes en ont une. Cependant ce moyen de paiement très pratique peut être source d’arnaques : les banques souhaitent donc renforcer la sécurité des transactions.

Vers une carte bancaire qui n’est plus une carte ?

En effet, Vincent Mouret (Senior Vice-Président Product Line & Marketing chez Idemia, entreprise de sécurité numérique française) explique que « L’attachement des Français pour la carte physique reste très fort. Les grandes banques, poussées par les fintechs, essaient, elles aussi, d’innover. Elles veulent proposer des objets plus sophistiqués ». Il y aurait donc des discussions entre les banques et les fournisseurs de services financiers afin de rendre l’objet ‘carte bancaire’ plus sur, voire de le modifier.

La fin de la bande magnétique

N2f.com annonce « dès le premier juillet 2024, les transactions par bande magnétiques ne seront plus acceptées sur les TPE en France ». Pour faciliter cet abandon de ce type de paiement, la production de cartes à bandes magnétiques s’arrêtera en 2024. Mastercard a d’ailleurs déclaré vouloir « retirer les cartes bancaires à bande magnétique de la circulation d’ici 2033 ». Cette bande magnétique est la suite de chiffre imprimé en relief le plus souvent sur la face avant des cartes bancaires. Comme le rapporte Moneyvox, il s’agit d’une « combinaison unique de 16 chiffres qui permet de distinguer votre carte de celle de votre voisin ».

Outre le numéro de votre carte, ces bandes magnétiques contiennent « des informations permettant d’identifier une carte. Le lecteur dans lequel on la glisse contient une sorte d’aimant, qui transforme le signal électrique et permet de lire les informations de la carte », explique n2f.com.

Découvrez aussi :  Revolut : la banque propose désormais des IBAN Français

Ces bandes magnétiques ont deux défauts : elles peuvent facilement se dégrader et empêcher le bon fonctionnement de la carte et plus inquiétant, elles ont une sécurisation peu fiable, « avec un haut risque de piratage ».

Et les cartes à puce ?

Un porte-parole de Mastercard explique : « Les cartes à puce actuelles fonctionnent avec des microprocesseurs bien plus performants […] et permettent le paiement sans contact. » Il poursuit, mettant en avant les nouvelles cartes biométriques, « qui combinent une puce et une empreinte digitale pour vérifier l’identité du porteur, offrent une couche de sécurité supplémentaire »,

Les usagers ne seront pas impactés

Si les cartes bancaires changent de méthode de sécurisation ou de logique de fonctionnement, cela n’impactera pas la façon qu’ont les usagers de s’en servir pour payer. Grégory Guermonprez, (Fortuneo) rassure : « Il n’y a aucune différence en termes d’acceptation,le changement est absolument neutre ».

Vncent Mouret, d’accord avec Grégory Guermonprez, précise « La puce est l’élément de sécurité essentiel sur la carte bancaire, le seul qui ne peut pas être copié et celui qui a permis de quasiment éliminer la fraude lors des paiements en magasins ».

Découvrez aussi :  Faux conseillers bancaires : nos conseils pour les débusquer

11 thoughts on “Carte bancaire : tout ce qui va bientôt changer

  1. “Il n’y a aucune différence en termes d’acceptation, le changement est absolument neutre.”

    Et le prix de la carte et des transactions ? Il seront les mêmes ? J’en doute, je suis sûr qu’ils vont en profiter pour une augmentation de leur profit. Il aurait été intéressant que l’article aborde ce sujet.

  2. avec la monnaie numérique le controle des populations et le racket des banques va continuer en clair !😆

    1. Je n’utilise plus jamais d’espèces. C’est chiant, autant pour les clients que pour les commerçants, c’est lent, et ce n’est pas sure : on peut se faire voler ses billets.

  3. si toute monnaie numérique, les banques toucheront une commission sur tous les achats, aussi faibles soient-ils ;
    est-bien normal ?

    1. Tu paies la tenue de ton compte, et tu paies déjà sur les transactions. Le seul avantage du liquide, c’est de pouvoir frauder !!!

  4. bonjour , nous payons assez de frais sur transactions ! s’il faut sécuriser le système que les banques se débrouillent entre elles . on voit venir la puce sous la peau . les espèces restent pour l’instant un moyen d’échange sûr . et si on peut payer moins cher c’est encore mieux pour nous . tant pis pour le trésor . . .

    1. Mais non, les espèces ne sont pas sûres : on peut se les faire voler, les commerçants peuvent ne pas les déclarer, fraudant le fisc, donc au final , vous.

  5. Si vous payez un bien de 50€ en espèces avec un billet de 50€, l’argent échangé garde la valeur de 50€ et ainsi de suite. En revanche, avec une carte bancaire, la valeur restante est diminuée de la commision bancaire et cette commission remplit les caisses de la banque et ainsi de suite. Après une multitude de transactions, les 50€ ont disparu dans les caisses des banques. Voilà où est une arnaque de plus. Continuez un maximum à utiliser des espèces car celles-ci sont en voie de disparition en utilisant les cartes bancaires soi-disant si pratiques et tant attachées au français

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *