A quel âge faut-il souscrire à une assurance décès ?

Assurance-vie @Adobe

Cette assurance permet de garantir une sécurité financière à ses proches. Comme cela fonctionne ?

Dès 16 ans

De son vivant, on pense peu à sa mort et ses conséquences, pourtant l’assurance décès permet d’éviter tout risque financier à votre entourage si vous venez à disparaître. Ce produit est accessible avant d’atteindre un âge avancé.

Dans les faits, l’assurance décès est un contrat de prévoyance, qui pour but d’anticiper les imprévus. La personne épargne de son vivant, afin que l’argent soit perçu par ses proches une fois qu’il est parti. L’entourage bénéficie alors des réserves monétaires du proche. L‘argent peut alors être librement affecté pour payer les obsèques, le loyer, l’éducation des enfants ou les charges.

Si vous êtes intéressé, vous pouvez souscrire l’assurance très tôt, dès 18 ans, mais plusieurs compagnies proposent une souscription dès 16 ans. Dans tous les cas, il faut souscrire avant vos 65 ans. Il varie d’un assureur à l’autre et selon le contrat.

Deux types de contrat existent : le contrat temporaire et le contrat vie entière. Le premier fixe une date d’échéance vue avec l’assureur et le second prend fin au décès du souscripteur.

Dans tous les cas, comparez bien les offres avant toute souscription, et contactez un assureur, une mutuelle ou un groupe de protection sociale.

A fonds perdus

Attention, contrairement à une assurance-vie, l’assurance décès est à fonds perdus. C’est-à-dire que si vous clôturez votre assurance, vous ne percevez pas le capital qui correspond aux versements des primes.

Enfin, le capital versé aux bénéficiaires n’entre pas dans le cadre de la succession, et n’est donc pas soumis aux droits de succession.

One thought on “A quel âge faut-il souscrire à une assurance décès ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *